L'ESSentiel - Juin 2016

L'ESSentiel - Juin 2016

L' ESSentiel est le portail innovant dédié aux acteurs de l'ESS, destiné à mettre en avant des initiatives à impact positif. Dossier sur les voyages solidaires de Double Sens & témoignages d'anciens voyageurs.

Double Sens : quand voyage rime avec partage et authenticité avec réciprocité

Par  / Il y a 2 heures / MondeSociétésolidarité 
 

Les voyages forment la jeunesse dit-on, mais ils façonnent également l’esprit à tout âge, l’enrichissent, pour peu que le voyage planifié prenne la forme d’une aventure humaine et ne soit plus uniquement centré sur la simple quête de dépaysement sans but réel ou d’aventure exclusivement guidée par une rupture momentanée avec le quotidien et la routine.  Choisir un voyage synonyme d’engagement relève d’une toute autre motivation. Un tel voyage ouvre les portes d’apprentissages extraordinaires et offre un bain d’immersion sans égal au cœur de cultures que nous n’appréhenderions pas de la même manière en nous bornant aux circuits touristiques traditionnels très carte postale et faussement idylliques.

N’est-ce pas cette découverte de l’inconnu attisée par l’authenticité des rencontres, les confrontations avec nous même, la mise à l’épreuve de nos idéaux, de nos perceptions et de nos propres défis qui nous transporte au fond ? Notre quête n’est-elle pas guidée par un besoin de bienveillance, maillée de petits bonheurs simples, tissée de partages en lien avec ces contrées lointaines, quitte à oublier le confort facile d’un hôtel au profit de la magie de l’instant et des liens qui se nouent immanquablement ?

Si telle est votre vision du monde, Double sens est faite pour vous. Cette agence spécialiste des voyages solidaires donne du sens à vos projets d’échappées lointaines et propose de vivre l’aventure aux quatre coins de la planète, sous forme d’escapades uniques, pour des expériences tout aussi uniques, faites de brassages culturels hors du commun, d’échanges et de solidarité. De quoi illuminer votre espace mental et votre mémoire comme le font magnifiquement les constellations de la voie lactée.

BéninDouble Sens est entrée dans sa 10 ème année le 1 er avril dernier et consolide son expérience dans les séjours utiles et galvanisants par 3 nouvelles destinations en 2016, le Cap Vert, l’Inde et la MongolieElle est le fruit de deux potes devenus associés mais surtout celui d’un rêve porté par l’aventure et de belles valeurs. Aurélien Seux, Co-fondateur & Gérant revient sur la genèse du projet en 2004 et nous explique son cheminement « j’échange quelques Shillings tanzaniens contre une heure de connexion internet et j’ouvre une session de « chat online » via MSN messenger. Mon ami de toujours (Antoine Richard) est branché un peu plus au nord, en direct de Londres. On partage les dernières nouvelles de nos vies parallèles, lui en poste  pour une petite ONG anglaise spécialisée dans l’éducation. On a 22 ans, ça fait déjà quelques années qu’on a laissé nos guitares sur les bancs mais on sent qu’une autre aventure tout aussi rock’n’roll nous attend ! Des centaines de lignes s’entrecroisent malgré les milliers de kilomètres… l’idée du jour devient l’idée du siècle ! Une soif d’indépendance mêlée à notre passion des voyages nous invite à tout plaquer pour monter notre boite….

Inde“Double Sens” ! Un nom, une évidence

Très vite, le mot « sens » s’impose. Les échanges seront au cœur de nos voyages, pour une expérience unique, en petit groupe, au plus proche de la culture locale. Un tourisme responsable et participatif. Découverte et solidarité ne riment pas mais résonnent fort dans nos esprits, comme une évidence ! il y a là un mix que l’alliance de mots « double » et sens » exprime parfaitement. C’est voté, notre agence de voyages solidaires portera cette expression jusqu’au bout du monde.. »

A ce jour, Double sens propose 10 destinations, sur 3 continents et peut aussi se réjouir d’avoir créé 35 emplois. En 2015 près de 40 voyageurs par mois ont franchi son seuil pour une expérience hors du commun, en solo ou en groupe, en famille, que l’on soit jeune ou moins jeune, chacun de nous peut s’engager, y compris les écoles et les entreprises. L’aventure peut revêtir plusieurs formes, et chacun peut y exprimer ses propres motivations. En effet,  Double sens propose des voyages en mission pour prendre part à une action solidaire, des voyages en immersion pour participer à la vie locale en vivant au plus près des communautés ou encore des voyages sur mesure au cœur des plus belles destinations pour un bain culturel inoubliable.

VietnamEntre dépaysement exaltant et richesse des rencontres 

De Madagascar, île aux senteurs magiques et dotée d’une superbe mosaïque ethnique, à l’Afrique, la mystérieuse, jusqu’aux familles nomades de Mongolie, ou encore le Tamil Nadu sur les rives du Bengale en passant par la sagesse de Ghandi, l’histoire tourmentée du royaume khmer les influences mêlées du Cap vert aux large des côtes sénégalaises et bien d’autres destinations aux quatre coins du globe… Quelle marqueterie ! et que de souvenirs éparpillés ! Ces mondes fascinants et envoûtants offrent désormais de multiples possibles aux aventuriers à l’âme solidaire et curieuse.

L’histoire, la vraie, pour se réaliser, vide toujours de leur contenu les fioles exquisément parfumées, piquantes et coloriées des légendes, mais dans tous ces pays elles sont toujours vivantes de belles narrations chatoyantes des récits d’autrefois, que l’on doit lire ou écouter comme on regarde certains papiers  filigranés luxueux et transparents. Ce qui demeure, c’est l’empreinte ancienne et prodigieuse de ces contrées qui refusent de se livrer facilement aux curiosités stérilisantes et qui, de ce fait,  gardent intacts tant d’attraits mystérieux.

Voyager, ce n’est pas simplement se rendre d’un endroit à un autre, ou se dépayser de manière agréable… Non, voyager a beaucoup à offrir, car  le “Voyage est fatal aux préjugés, au sectarisme et à l’étroitesse d’esprit.”  disait Mark Twain.
_CambodgeIl nous permet  d’ouvrir nos esprits et renforce l’expérience de la vie de différentes manières comme en témoigne Laetitia Ferreira, partie une première fois au Cambodge en voyage organisé mais décidée à réitérer l’expérience dans ce pays coup de cœur, sous une forme plus « utile », voire humanitaire – “En 2015 j’ai cherché un moyen de repartir là-bas mais si on n’est pas médecin ou dans le milieu éducatif c’est compliqué, le hasard a fait que je trouve Double Sens sur internet et grâce à eux la possibilité de me rendre utile dans une communauté, tout en ayant l’aspect excursion /découverte du pays ; j’avais envie de vacances différentes, de pouvoir rencontrer les gens. Dans mon métier, je suis derrière un ordinateur à longueur de journée, il me manque quelque chose, peut-être davantage d’aspect humain ou le sentiment d’apporter quelque chose de bien à autrui … Je me suis rendue à l’une de leurs réunions d’information, au départ j’étais très fixée Cambodge mais quand j’ai découvert toutes leurs destinations je me suis dit ‘c’est super’ et en plus ils sont sympas. Ils nous accueillent comme si on se connaissait depuis toujours, on boit un café, ils nous montrent les photos, ils nous parlent des voyages, ils ont les yeux qui brillent autant que nous parce qu’ils aiment ce qu’ils font et du coup on a envie de faire tous les voyages. Double sens fait à la fois mission et excursion, lors de mon arrivée au Cambodge, j’ai ressenti un dépaysement total, d’abord à Phnom Penhla capitale, puis ensuite lors des étapes de différentes petites villes avant de rejoindre le Mékong pour intervenir en mission sur une petite île pour construire un énorme poulailler. Pour les excursions on est hors des sentiers battus, loin de l’attrape touriste et des visites traditionnelles, on a utilisé des pirogues pour nous rendre sur notre île…”


Cambodge1Entre aventure humaine et mission

Ils nous attendaient et nous avions hâte de les rencontrer aussi, mais communiquer n’était pas évident car le khmer est une langue un peu spéciale. Nous étions neuf en mission, 3 par familles. Nous avons été accueillis comme des rois alors que ces gens n’ont pas forcément grand-chose. Dans notre famille il n’y avait rien, juste 4 murs, un toit, des trous pour les fenêtres et les portes, pourtant ils nous avaient aménagé des petits coins pour que nous ayons notre espace, avec un petit rideau, un petit matelas, des draps, ils avaient même préparé des serviettes, la moustiquaire et étaient fiers de cet accueil. Nous avons compris plus tard qu’ils avaient tout fait pour que nous ayons un peu d’intimité et de confort alors qu’eux dormaient regroupés au milieu de la pièce, ce qui était un peu gênant. Ils avaient même acheté du talc pour pallier la transpiration due à la chaleur ; ils étaient très attentionnés, ce qui ne serait jamais le cas dans un voyage traditionnel. On a partagé beaucoup de moments incroyables avec la famille, les enfants ; il y avait vraiment une bienveillance très touchante à notre égard. On a appris à construire le poulailler sans vrais outils, avec des noix de coco séchées pour enlever la terre.  Quant au projet, ce n’est pas Double sens qui le choisit. Il y a un conseil municipal du village et c’est ce conseil qui décide d’aider une famille dans le besoin, en coordination avec le développement rural du Cambodge. Les villageois travaillent avec nous. On a eu des cours de khmer le matin et pour découvrir la communauté nous avions des activités, nous avons rencontré un ancien instituteur qui a connu la période des kmers rouges et qui est venu nous parler de ce qu’ils ont vécu. Le soir les familles des autres îles nous rejoignaient pour venir jouer avec nous ou nous apprendre des danses, c’étaient des moments intenses et magiques. On a beaucoup pleuré en se quittant.

_BacpancelCette magie Laetitia a décidé de la poursuivre dans une prochaine mission au Cap Vert. Mais les vécus, bien que différents, ont un dénominateur commun, c’est la rencontre humaine, cet essentiel retrouvé, ce ressenti d’humanité, sans oublier l’implication humaniste de Double sens qui apporte une aide financière aux communautés. Comme le confirme le témoignage d’Isabelle Girard, partie en immersion avec sa fille Marina – ” L’idée au départ, c’était de faire un beau voyage pour les 30 ans de ma fille Marina ; je souhaitais autre chose qu’un séjour classique hôtel-plage-restau… bref, une vraie découverte avec une envie de partage, d’où le tourisme solidaire avec Double Sens. On a choisi L’Équateur, parce que ce n’est pas la destination de tout le monde. Et nous n’avons pas été déçues ! Tout d’abord l’accueil, plus que chaleureux des villageois; le partage de leur environnement, leurs habitudes, leurs sourires, leur volonté de nous faire plaisir… ils méritent tout notre respect . Nous avons réappris la vie en famille, communautaire (la maison s’agrandit quand les frères se marient), l’entraide entre villageois ( pour les travaux, les déplacements en voiture ), le travail des femmes (pour promouvoir l’artisanat local ). Nous avons appris le non-capitalism , juste travailler pour les besoins de base et passer le reste de son temps avec la famille ; ne pas stresser et ne pas se rendre  malade pour des histoires de performances …Nous avons découvert un pays propre, un pays “bio”, une nature incomparable protégée par des gens qui l’aiment et qui en prennent grand soin . En quittant l’Équateur, on s’est dit ” pourvu que rien ne change ” !…”


« On peut le faire ! » ou une autre vision de la vie

Double Sens nous a permis de rencontrer les communautés locales qui nous ont appris leur histoire et leurs coutumes mieux que personne. Ils ont cuisinés leurs plats locaux avec tant d’amour que la saveur en a certainement été améliorée ! En Europe, nous savons que nous ne pouvons pas changer notre mode de vie du tout au tout ; mais le respect de la nature et des autres est international ! Travailler moins et profiter de la vie , ” we Can do it ” !

EquateurQuand Double sens fait rimer voyage avec partage

“Il ne faut pas s’attendre au confort et au luxe avec Double Sens, ce n’est pas la priorité car l’intérêt de ce type de voyage est ailleurs et je dirais même aux antipodes de ces considérations. C’est donc quelque chose à savoir avant de partir. Mais nous, on repart demain avec Double Sens !!! » Et chose importante, il y a la part utile, le partage puisque Double Sens, apporte une aide financière aux communautés, cette part est incluse dans nos billets. Une partie est immédiatement utilisée. Nous avons offert des ballons et des jeux à une école de la communauté shuar ; les enfants ont chanté pour nous, c’était inoubliable !  et le reste des fonds va servir à un projet  sur le long terme.”

 

Vous l’avez compris, Double Sens ne vend pas un simple voyage au bout du monde, elle garantit l’authenticité du séjour, vous embarque dans une aventure originale, éthique, émouvante, crée du lien et vous invite à une réciprocité, un échange équitable, un dialogue par delà les mots, basés sur la compréhension et le respect mutuels, tous deux clés de voûte de notre cohésion sociale.

 

Nicole Morgan

 

photoss

Liens

DOUBLE SENS
La Ruche, 84 Quai de Jemmapes
75010 Paris
 
 

L' ESSentiel est le portail innovant dédié aux acteurs de l'ESS, destiné à mettre en avant des initiatives à impact positif. Dossier sur les voyages solidaires de Double Sens & témoignages d'anciens voyageurs.