Double Sens en chiffres - Bilan de l'année 2014

Par le 13 février 2015 dans news
Des nouvelles destinations, des nouvelles missions, des projets d'aide au développement financés, retrouvez les chiffres de l'année 2014

Après 9 ans d’existence, Double Sens propose aujourd’hui 7 destinations solidaires que sont le Bénin, le Burkina, l’Equateur, le Cambodge, Madagascar, le Vietnam et très bientôt le Sri Lanka ! Revenons sur les chiffres qui ont fait de l’année 2014, une année ouvrant de nouvelles perspectives !

Lancement d’une nouvelle destination : le Vietnam

C’est avec enthousiasme que Double Sens se lance dans l’aventure au Vietnam. Après un repérage d'Antoine, l’un des deux co-fondateurs, Double Sens a choisi de proposer un nouveau voyage solidaire au nord du Vietnam dans la région de Cao Bang. Encore peu touristique, cette région est riche de paysages karstiques, de cultures en terrasses, des plus grandes chutes d’eau du pays, mais surtout d’une population accueillante constituée de nombreuses ethnies. C’est donc par un voyage culturel au plus proche des communautés locales que Double Sens invite ses voyageurs solidaires à découvrir ce pays d’Asie du sud-est.

Nos voyageurs solidaires en chiffres

En 2014, Double Sens a fait partir 38 voyageurs par mois, ce qui est un peu plus que l’année 2013 (32/mois). Ce chiffre marque donc une évolution, un développement mais surtout un dynamisme des voyageurs prêts à se lancer dans une aventure solidaire. L’objectif de 2015 est d’atteindre 50 voyageurs par mois. Et nous sommes prêts à relever le défi !
Sur les 450 voyageurs partis cette année, 1 voyageur sur 6  a renouvelé l’expérience d’un premier séjour avec Double Sens. Une moyenne que nous espérons garder pour les prochaines années.

Quel est le profil de nos voyageurs ? Et bien pour ne rien vous cacher, 75% de nos voyageurs sont des voyageuses ! La solidarité internationale serait plus un truc de filles ? Ou alors aurions-nous affaire à des aventurières en herbe ?

De nouveaux projets solidaires dans les destinations Double Sens

A Madagascar et au Burkina Faso

Alors que Double Sens comptait 13 missions auprès des communautés d’accueil en 2013, nous enregistrons 20 missions début 2015. Une belle avancée en matière d’aide au développement. A Madagascar, 3 projets sont actuellement en place : une mission sanitaire dans le centre de santé d’Ambato, une mission éducative auprès du collège et une mission d’animation pour les enfants du centre aéré (uniquement pendant les vacances scolaires). Au Burkina Faso, le centre de rééducation accueille les voyageurs pour une mission d’animation ainsi qu’une mission santé pour les kinésithérapeutes notamment.

Les chantiers solidaires au Vietnam

Au Vietnam, nouvelle destination 2015 de Double Sens, comme au Cambodge, les voyageurs participent à des chantiers de construction afin de développer petit à petit le village de Chu Lang. Notre ONG partenaire agit dans la localité pour le développement économique et social ainsi que pour lutter contre l’exode rural des jeunes. Les projets mis en évidence par la communauté locale bénéficieront directement aux familles. Un séjour = un projet. Les chantiers sont choisis en fonction de la saison et du nombre de voyageurs. Ainsi, poulaillers, porcheries, puits, réservoirs d’eau, systèmes biogaz, fourneaux sont au programme des prochains séjours. L'année dernière, au Cambodge, 11 projets ont vu le jour au profit des habitants de Koh Phdau.

Un engagement environnemental pour le Sri Lanka

Encore en repérage, nous pouvons d’ores et déjà vous annoncer que pour l’autre nouvelle destination 2015, Double Sens s’engage dans un projet environnemental. Le Sri Lanka subit de plein fouet les ravages de la déforestation illégale et aujourd’hui de nombreuses ONG et collectivités s’engagent dans la protection des forêts et de la biodiversité. Double Sens a également souhaité s’engager dans ce domaine. La mission est d’autant plus intéressante qu’elle est accessible à tous et particulièrement aux enfants. Nous vous informerons des détails de la mission au retour d’Aurélien, actuellement en repérage sur le terrain.

Les projets financés grâce aux 50€ par voyageur en 2014

Pour chaque voyage, Double Sens s’engage à verser 50 € à Frères de Sens, l’association des anciens voyageurs qui finance d’autres projets d’aide au développement dans les pays où nous sommes présents. Chaque année, ce sont donc plusieurs projets qui voient le jour aux quatre coins du monde.

Des projets d’autonomisation et générateurs de revenus

Au Burkina Faso, à Koudougou, un projet de maraichage a vu le jour. Cette activité génératrice de revenus va permettre d’améliorer les conditions de vie et notamment l’alimentation des enfants et femmes de l’AVO (Association des Veuves et Orphelins).
Au Bénin, Frères de Sens a participé au financement d’un bâtiment pour abriter un moulin à grains qui permettra à la population de ne plus faire des dizaines de kilomètres pour moudre le blé, et autres céréales, et de se rendre donc autonomes. A Natitingou, un élevage de lapins a été mis en place afin que les enfants aient une meilleure alimentation et que la communauté génère des revenus assurant peu à peu son autonomie.

A Ouidah, une famille de voyageurs s’est investie pour la dotation de matériels informatiques

La famille Marcadé a fait un premier voyage au Bénin en 2013. De ce voyage, une promesse : revenir ! Et avec un projet en tête, participer au développement du pôle informatique de Ouidah. Une année après, et avec l’engagement de proches et le Cjd de Lyon, l’équipement de la salle informatique (450kg de matériels) a été concrétisé. Aujourd’hui, Delphin, coordinateur de Ouidah gère le centre de formation à l’informatique et à l’alphabétisation qui accueille de plus en plus de jeunes et adultes. L’objectif de ce projet est de former les élèves aux bases informatiques, à l’utilisation du Pack Office et en allant un peu plus loin pour les personnes ayant des demandes spécifiques. A la sortie de la formation, les personnes reçoivent un diplôme qui leur permet de faire valoir leurs compétences auprès des employeurs.

Commentaires