Oser partir en solo pour une aventure qui a du sens

Par le 12 octobre 2017 dans news

Partir en solo pour un voyage qui a du sens ! Un choix qui rassemble 40% des voyageurs Double Sens, en petits groupes autour des mêmes valeurs ! Interviewé pour la Revue Espaces, Aurélien s'exprime sur le sujet en tant que co-fondateur d'une agence engagée pour un tourisme durable depuis 2006.

 

Une alternative pour voyager autrement

Déjà 12 ans que je me suis lancé dans l’aventure Double Sens, accompagné d’Antoine mon ami d’enfance ! Nos premiers pas au Bénin remontent à 2005, notre destination historique... toujours en place sur le podium de nos destinations les plus visitées, parmi 15 pays à ce jour !

Crédit Photo © Double Sens - L'aventure commence au Bénin


J’y ai vécu presque 5 ans, tout en parcourant toujours notre belle planète pour proposer une véritable alternative dans le monde du voyage. Double Sens s’engage pour un tourisme durable et privilégie ainsi la rencontre authentique, le respect de l’environnement, le partage des retombées économiques.

De là, nos voyageurs embarquent avec nous autour de 2 approches :
- Un voyage participatif où ils se passent le relais pour soutenir des actions portées par des associations locales reconnues, tout en découvrant le pays lors des excursions organisées en parallèle.
- Un voyage alternatif où ils participent à la vie locale en vivant au plus près des communautés, via des circuits qui mixent l’immersion et l’itinérant, en lien direct avec la nature et la culture du pays.

Nos voyageurs partent ainsi tous les mois autour d'une continuité cohérente qui permet au tourisme d'être un levier de développement communautaire, dans une logique de développement durable ; notamment grâce aux emplois locaux et aux projets solidaires financés sur le terrain.

Crédit Photo © Double Sens - Vie locale au Sri Lanka

Une quête de sens chez les solos

Nos valeurs mobilisent de plus en plus de touristes qui s'apprêtent à devenir des voyageurs plus sensibles à l’environnement (naturel & culturel) et plus solidaires lorsqu’ils partent en vacances ! Ils tiennent à voyager en petits groupes pour un tourisme intégré. Cette dimension encourage la démarche.

C'est une tendance qui se justifie notamment par le bouche-à-oreille autour d'une expérience unique, ainsi qu'à un taux de fidélité très élevé dans notre communauté grandissante. Un voyageur sur 4 renouvelle déjà l'expérience !

Crédit Photo © Double Sens - Découverte de l'agro-écologie chez des producteurs locaux au Pérou

Nous sommes 7 à ce jour à nous activer depuis Paris pour rassembler de plus en plus de voyageurs autour de nos valeurs. 2017 concrétise notre engagement, avec plus de 1000 voyageurs sur le départ dans la même année, proclamée « Année Internationale du Tourisme Durable » par les Nations Unies ! Et parmi eux, 40% voyageant seuls ! D’autres voyagent en famille (35%), ou par le biais de leur entreprise (20%) ou de leur école (5%).

C’est précisément cette solide majorité de voyageurs en solo qui justifie ces quelques lignes pour expliquer la tendance dans le milieu ; en sachant qu’elle a toujours été notre cœur de cible, même si de plus en plus de groupes nous font confiance en parallèle.

 

En solo et quasiment sans hommes dans le lot ! 80% de nos voyageurs qui partent seuls sont des femmes, entre 30 et 50 ans pour la plupart.

Nous sommes basés à La Ruche, un espace de co-working dédié à l’économie sociale. Un spot parisien unique où ça bourdonne d’idées vers des alternatives de consommation liées à la solidarité. Nos voisins de bureaux constatent la même tendance quant au public féminin nettement plus sensible à la thématique. Au-delà du travail que fournissent nos équipes sur le terrain pour encadrer au mieux nos séjours, notre dimension solidaire est clairement un indice qui explique l’intérêt des femmes à nous suivre d’un pays à l’autre.

Géographiquement, notre ancrage parisien attire naturellement les solos, dans cette ville où un quart des gens vivent seuls et parmi lesquels on compte 40% de nos voyageurs. On les devine depuis la butte de Belleville, jusqu’où ils nous rejoignent pour se rencontrer lors des réunions qu’on organise un samedi par mois à La Ruche. C’est toujours un déclic où nos voyageurs se reconnaissent et se rassurent autour du même esprit... pour préparer leur départ dans un subtil mélange entre tourisme & solidarité, en réponse à une quête de sens qui circule de plus en plus dans les rues de Paris.

Crédit photo © Double Sens - Sur les bords du Mékong, Cambodge

Quitte à partir seul, autant rejoindre un groupe autour d’une même affinité. C’est l’avantage d’un « voyage à thème », en l’occurrence un voyage qui a du sens. Selon leurs intérêts, leurs capacités et leurs disponibilités, nos clients s’inscrivent pour un voyage utile dont une partie du séjour est liée à la protection de l'environnement, à la réalisation de petits chantiers générateurs de revenus, à l'animation d'ateliers socio-culturels, à la restauration du patrimoine, etc.

A titre d’exemple, au Népal, notre toute dernière destination, Double Sens participe à réduire les conflits entre l’Homme & l’Animal... dans des communautés où les léopards se jettent sur les chèvres, et où les éléphants viennent grappiller dans les rizières, sans se soucier de qui ou quoi leur fera obstacle. A chaque départ, un projet financé : enclos anti-prédateurs ou mise en place de cultures répulsives comme la menthe. Encore un voyage qui mêle aventure et impact, dans une quête de sens au-delà d’un simple aller-retour !

Le volet aventure lors des excursions organisées en parallèle rassemble aussi pour son côté « débrouille ». En voyage solidaire, on part logiquement avec des personnes assez flexibles dans leur appréhension de l’inconnu, plus adaptables et donc plus tolérantes vis-à-vis des autres et des conditions de vie locales. Ce qui est loin d’être un détail quand on veut profiter de son voyage et être en phase avec ses co-voyageurs. Cette ambiance renforce les liens et il n’est pas rare que certains groupes se reforment d’un voyage à l’autre !

De là, chacun y trouve son compte, dans un voyage où l’esprit de groupe occupe une place tout aussi importante que la rencontre avec une autre culture. C’est cette attitude qui permet un tourisme intégré auprès des communautés, quand 6 ou 7 voyageurs partagent la même vision et sont acteurs de leur voyage (jusqu’à 10 dans un même groupe en haute saison, jamais au-delà pour les solos).

 

Une dimension équitable maitrisée

Côté tarifs, rappelons-nous que nos voyages allient tourisme & développement, ce qui implique une prestation liée à l’encadrement du séjour (transports, repas, hébergements, visites) et à la coordination des projets de solidarité (suivi, main d’œuvre, matériel) ; sans oublier le vol international, et les vols internes selon les destinations. Ainsi, selon la destination et la durée du séjour, il faut compter un budget entre 1500 et 3500 € pour partir en vacances solidaires avec Double Sens. Les solos ne bénéficient pas de tarifs préférentiels comme les familles par exemple. Pour autant, leur flexibilité leur permet plus facilement de profiter de nos offres de dernière minute. On propose également une remise à tous ceux qui s’aventurent les premiers sur une nouvelle destination, dans un rôle qui plait beaucoup aux habitués, en confiance.

Si on se base sur une répartition moyenne du prix d'un voyage solidaire avec Double Sens, il faut compter globalement 25% pour le fonctionnement de l'agence / 30% pour l'aérien / 45% pour la prestation terrestre qui bénéficie directement à l'économie locale, dont 3% dédiés spécifiquement à la réalisation d’un projet solidaire.

Le voyage solidaire s'inspire des repères du tourisme d'aventure. On cherche à favoriser un juste équilibre des retombées économiques qui nous amène à loger nos voyageurs chez l'habitant et à s'appuyer sur les modes de transport locaux pour assurer les déplacements liés au séjour. Même si l’on reste évidemment vigilants quant à l'hygiène et à la sécurité tout au long du séjour, nos voyageurs doivent se préparer à vivre "à la roots" et à s'adapter aux conditions de vie pour une expérience des plus authentiques.

Pour autant, on reçoit des voyageurs de 5 à 85 ans qui s'étonnent eux-mêmes de leur capacité d'adaptation ! Sur le volet humain lié aux réalités du terrain, nos équipes sont là pour faire tampon entre les différences culturelles et ainsi préserver nos voyageurs, eux-mêmes déjà engagés à vivre un tourisme responsable.

Nos séjours sont ouverts à tous, dès lors qu'on a une certaine ouverture d'esprit, vers des actions basées sur le partage et l'échange, sans se frotter aux problématiques liées à l'humanitaire qui s’adressent aux spécialistes. Nos voyages ne s’inscrivent dans aucune aide d’urgence, nous proposons des vacances solidaires et non pas des missions humanitaires.

 

Enfin, depuis 2016, Double Sens est membre du Réseau ATR (Agir pour un Tourisme Responsable), label contrôlé par ECOCERT. Cette association nous permet de partager nos valeurs avec d’autres acteurs influents dans le monde du voyage ; autour de bonnes pratiques basées sur le respect, la solidarité, la qualité et la transparence.

 

Résultat : une satisfaction à 4.7 sur 5, tous critères et toutes destinations confondus, grâce à nos équipes et surtout à nos voyageurs !

 

Commentaires