Vacances humanitaires

Vacances Humanitaires

Vous êtes de plus en plus nombreux à vouloir partir en vacances tout en donnant de votre temps libre à une cause de votre choix. Beaucoup parle alors de vacances humanitaires, on préférera les vacances solidaires.

Qu’implique l’humanitaire ?

Lorsqu’on parle d’humanitaire, on aborde les questions d’intervention d’urgence et donc de professionnels spécialisés dans le travail d’urgence. En effet, ce sont des événements exceptionnels tels qu’une catastrophe naturelle, une guerre civile etc. qui vont impliquer ce type d’intervention. Les Etats où ont eu lieu ces évènements vont avoir besoin d’une aide ponctuelle pour soutenir leurs propres équipes de professionnels et vont faire appel à d’autres pays. Aussi, dans un contexte politique instable, les pays voisins ou les grandes organisations internationales peuvent intervenir exceptionnellement pour secourir les victimes civiles. Par conséquent il est difficile de parler de vacances humanitaires, on parle de missions humanitaires effectuées par des professionnels de l’urgence.

Pourquoi parle-t-on alors de vacances humanitaires ?

Depuis que l’humanitaire existe et que la solidarité internationale s’est développée, un amalgame est fait entre ces deux expression. L’humanitaire est une intervention d’urgence sur le court terme alors que la solidarité internationale fait appel à des interventions sur le long terme accessibles à tous,. Pour cette dernière nous sommes dans l’aide au développement, la phase qui vient après l’humanitaire. En ce sens, chacun peut partir plusieurs semaines pour soutenir et/ou participer à une mission de solidarité. C’est ce que propose Double Sens dans ces 5 destinations (Bénin, Burkina-Faso, Madagascar, Cambodge, Equateur). Vous pouvez intervenir sur des missions de deux semaines minimum dans le domaine de la santé, de l’éducation, de l’animation, de la construction, du jardinage ou encore de l’informatique sur les projets proposés. Ces projets de solidarité ont été créés avec les communautés locales et répondent donc à un besoin identifié qui améliorent, à terme, les conditions de vie des populations.

C’est donc logiquement que chacun peut participer à des vacances solidaires et non des vacances humanitaires. Motivés par cette perspective de séjour, n’hésitez plus et voyagez autrement !