Les Maternelles, FRANCE 5 - Mai 2016

Les Maternelles, FRANCE 5 - Mai 2016

Tous les matins à 8h55 sur France5, l’équipe des Maternelles invite témoins et experts à échanger et partager leurs expériences autour de la parentalité.

La solidarité, ça s'apprend - #LesMaternelles

Dans l'émission du 25 mai 2016, Paul, un père de  famille parti en vacances solidaires au Bénin avec sa femme et ses 3 filles Jeanne, Pauline et Emilie, témoigne de son expérience. Comment transmettre la solidarité à ses enfants ? Est-ce une valeur qui s'apprend ? Retrouvez la discussion autour de la question "Comment apprendre la solidarité à ses enfants ?" dans la vidéo ci-dessous.

 

 

Ce qui est frappant quand on part en voyage solidaire, c'est qu'on se dit qu’on part pour donner, mais on revient en se disant qu’on a très peu donné et énormément reçu.

 

"Des voyages inspirants pour mes enfants"

Après leur premier voyage solidaire, Paul a promis à sa fille de retourner au Bénin. Promesse tenue, la famille a réitéré l'expérience ! Plus qu'un voyage, c'est un véritable projet solidaire qui est né. En mobilisant ses réseaux d'amis, de proches, cette famille a réussi à récolter le matériel et les fonds nécessaires pour créer un Centre de Formation en Informatique et en Alphabétisation avec Delphin, Coordinateur de Double Sens à Ouidah.

La solidarité, est-ce que ça s'apprend ? 

La solidarité, est-ce une valeur que l'on prône, que l'on enseigne ? L'émission, faisant intervenir notamment un sociologue et une psychanaliste spécialistes de l'enfance, a apporté quelques pistes de réflexion. Elle souligne l'importance du mot "bienveillance" et la recherche de sens : "on cherche tous du sens", selon les termes du sociologue Serge Guérin.

Il faut l'illustrer plutôt que le déclamer

Il y a mille façons d'être solidaire ! Au quotidien, Paul s'inscrit lui-même dans une démarche de solidarité, dans sa vie professionnelle et para-professionnelle. "Qu'est-ce que ça change ? - Ça met du sens". Selon lui, les voyages solidaires permettent de vivre la solidarité et de la mettre en oeuvre. Puis il cite sa fille, qui, au Bénin lui dit : "là, c'est concret". 

Ces gens qui n’ont rien sont riches de tout.

En repensant à ce que sa famille a vécu lors de son voyage au Bénin, Paul poursuit sa réflexion : "l’extrême dénuement n’est pas un obstacle au partage... et encore moins à l’amour !"

 

Si vous souhaitez en savoir plus, contactez-nous : contact@doublesens.fr 

 

Tous les matins à 8h55 sur France5, l’équipe des Maternelles invite témoins et experts à échanger et partager leurs expériences autour de la parentalité.