Une machine à chapeaux pour les femmes de San Juan

Par le 06 juillet 2015 dans news
Soutenez le projet de Frères de Sens en Equateur : une machine à chapeaux pour la communauté de Bacpancel

Présente depuis 2012 à San Juan en Equateur, Double Sens suit le développement de la communauté de Bacpancel. Grâce aux 50€/voyageur reversés à Frères de Sens, l’association des anciens voyageurs, des petits projets ont vu le jour. Cette année, avec la municipalité de San Juan, nous avons pour objectif de financer une machine à chapeaux.

 

La région de l’Azuay en Equateur

L’Equateur, pays situé en Amérique du Sud entre le Pérou et la Colombie se divise en 4 régions, la Sierra (montagnes), la Coste (côte), el Oriente (Amazonie) et la région insulaire (Iles Galapagos). Double Sens est installée dans les montagnes dans la province de l’Azuay, dans la paroisse de San Juan.  L’Azuay, zone rurale largement marquée par le sous-emploi (41.50%) est l’une des provinces les plus touchées par la pauvreté (selon l’INEC, plus de la moitié des familles d’agriculteurs ont des revenus inférieurs au coût minimum de vie).

En Azuay, les habitants vivent principalement de l’agriculture minifundiste (60%des exploitations agricoles sont de moins de 2 hectares) qui ne permet pas de subvenir aux besoins primaires des familles. Le faible niveau d’éducation ne facilite pas les activités complémentaires. Pour ces raisons, la région a connu un phénomène migratoire très important, les hommes allant trouver du travail en ville ou à l’étranger.

Le savoir-faire artisanal des femmes de Bacpancel

Face à cette situation, les femmes ont du se réadapter à une nouvelle forme d’agriculture tout en développant de nouvelles sources de revenus. 75% d’entre elles vivent seules avec leurs enfants (émigration des conjoints), et par manque de main d’œuvre ne peuvent exploiter correctement leurs terres. Les femmes se sont donc tourner vers leur savoir-faire artisanal du travail de la paja toquilla (fibre de paille), notamment pour la fabrication des chapeaux panama.

Aujourd’hui, 25% de leur revenu vient du tourisme solidaire et de la vente d’artisanat. Ce chiffre, allant à la hausse ces dernières années, est très positif pour la communauté, et de nouveaux projets se mettent en place en place. Le chapeau panama est l’objet artisanal de l’Equateur et le savoir-faire des femmes de Bacpancel largement reconnu. De fait, elles créent et vendent les chapeaux aux touristes. Seulement, n’ayant pas les moyens d’acquérir une machine, le travail reste long et les femmes ne peuvent augmenter leur production, puis ventes et par conséquent elles ne peuvent avoir plus de revenus.

Le projet d’acquisition d’une machine à chapeaux

Mise en évidence par les femmes de la communauté de Bacpancel, l’acquisition d’une machine pour la finition des chapeaux devient primordiale pour augmenter la production et améliorer la qualité des chapeaux. L’objectif ici étant d’augmenter la valeur ajoutée perçue pour chaque chapeau et ainsi améliorer les conditions de vie des familles de la communauté.

Le projet met en avant une formation de 160h pour les 23 femmes de la communauté. Il comprend également l’achat d’une machine de presse hydraulique et son transport, de moules en bronze et en bois ainsi que d’une machine à coudre.

Validé par l’ensemble des institutions et associations, le projet total coûte 20 960$. La municipalité de Gualaceo participe à hauteur de 15 000$, l’association de Bacpancel à hauteur de 960$, et Frères de Sens, l’association des anciens voyageurs à hauteur de 5 000$. L'objectif de Frères de Sens est donc de trouver les 5 000$ soit 4 500€ ! Si vous souhaitez soutenir cette activité génératrice de revenus, vous pouvez faire un don sur la page dédiée Hello Asso, créée par Frères de Sens

    Soutenez le projet 

 

Crédit photo : Laurent S.

Commentaires