Ma mission solidaire au Bénin

Par le 30 juin 2015 dans nos voyageurs racontent
Récit de voyage sur la mission à la pouponnière d'Abomey au Bénin

Laura, voyageuse solidaire de Double Sens rentrée au début du mois de juin, nous partage un extrait de son récit de voyage au Bénin, le pays du Vaudou. C'était un voyage en mission à Abomey, à la pouponnière.

 

Lundi 25 Mai : Journée « intégration » en perspective.

Visite de la ville, repérage du trajet et du lieu de la mission.

Visite le matin du foyer Sainte-Monique (foyer de vie et d’apprentissage pour des jeunes filles).

L’après-midi, immersion à la pouponnière, on entre dans le vif du sujet et on fait connaissance avec les personnes et les lieux qui nous occuperont pendant ces 15 jours…

Les enfants sont divisés en deux groupes, les 0-3 ans et les 3-6 ans environ. Un choc surtout chez les tout-petits. On les trouve endormis à même le sol, je me dis « mon dieu ça va être très dur…, ok, oublie tout ce que tu connais et fais abstraction de tes habitudes ! ».

Puis, en deux minutes, on devient des « tatas » et on se retrouve chacune avec au moins 3 enfants accrochés à nous qui nous regardent avec des grands yeux, qui nous sourient et qui nous font des câlins comme s’ils nous connaissaient depuis toujours …

On repart de là franchement émues et bouleversées, on n’arrive même pas à parler !

Sur le chemin du retour, à ma demande, Arnaud nous emmène dans une clinique où les infirmiers acceptent de nous faire visiter, de m’expliquer leur fonctionnement et me laissent même faire des photos ! Second choc de la journée et pas des moindre !

Tout est tellement éloigné de ce que je connais et de ce que je vis au quotidien, les repas, le linge et les soins d’hygiène et de confort sont à la charge de la famille, les infirmiers ne s’occupent que des soins médicaux. L’eau et l’électricité fonctionnent de manière aussi aléatoire que dans le reste de la ville.

C’est sûrement aujourd’hui que j’ai appris le vrai sens du mot humilité

Du mardi 26 au vendredi 29 mai : Le temps de la mission solidaire

C’est parti pour la mission au quotidien…

Le matin nous allons avec les plus petits et l’après-midi avec les plus grands. Nous prenons nos repères doucement, l’essentiel de notre rôle étant de jouer avec les enfants et de leur faire des bisous et des câlins parce qu’ils sont très demandeurs et surtout très attachants !

A la fin de la semaine, on constate déjà que des affinités se sont clairement établies entre les enfants et nous, on a presque chacune les nôtres…                                                                                                     

La rupture du week-end est déjà un peu difficile, on ne veut même pas penser à la fin de la mission…


Vous aussi vous souhaitez découvrir le Bénin différemment, en participant à une mission de solidarité au bénéfice de la population locale ? Des départs sont possibles tous les mois ! 

    Envie de partir ? Contactez-nous !

Photos de Laura G. et Sylvie G.

Commentaires


  • Hascher Marie-Anne | Il y a 8 mois

    je partage entièrement ce témoignage pour avoir vécu à maintes reprises ces expériences à Abomey.