Le Burkina en mission par Annie Cluzel - Episode 3

Retrouvons Annie pour le dernier épisode de l'été. Excursion à Bobo-Dioulasso au programme !

On se retrouve pour le dernier épisode du récit d'Annie Cluzel. Après la mission, nous suivons Annie lors de son excursion à Bobo-Dioulasso ! 

Le week-end à Bobo !


Après 4 heures de route, Bobo est là, devant nous, grouillante et colorée. Nous longeons un marché immense où se côtoient les vendeurs d’épices ou de riz, de volailles, d’outils, de matelas ou de tissus. Salif pénètre au cœur de la ville, parcourt plusieurs rues toutes aussi encombrées les unes que les autres et s’arrête devant une échoppe qui au premier abord semble être un atelier mécanique. Nous descendons de voiture, Salif s’adresse à un jeune homme vêtu d’un bleu de travail si imprégné de graisse qu’on soupçonne à peine qu’il fut bleu.

[…]

Le lendemain, avant de reprendre la route pour Koudougou, Salif m’emmène visiter la vieille ville. C’est un dédale de ruelles très sales. Il m’explique en chemin les rites animistes pratiqués dans cet ancien quartier et me parle des relations entre les différents castes : les autochtones, les griots, les forgerons, etc. Son savoir m’impressionne et me séduit. Je pose beaucoup de questions, je prends des photos. Toujours à pied, nous repartons en direction de la mosquée à l’aspect très curieux et que je ne trouve pas belle.

Puis nous reprenons la voiture en direction du musée de la musique. Comme je suis seule, j’ai droit à une visite tout à fait personnalisée. Je constate que le Burkina est aussi un pays d’artistes et de musiciens en particulier.

[…] Je regarde le paysage et découvre pour la première fois un champ de coton. C’est magnifique. Je demande à Salif de s’arrêter pour que je puisse voir ces gros flocons blancs. Je m’accroupis pour les toucher avec délicatesse, presqu’avec émotion. Salif se tient à l’écart, me regardant, sans doute avec curiosité. J’ai le sentiment d’être seule au monde et cela me procure un réel instant de sérénité.


[…] Un guide m’emmène au bord de la mare qui a la dimension d’un petit lac. Deux crocodiles se prélassent sur la berge. Je reste en retrait mais le guide insiste. Il appâte l’un d’eux avec un poulet attaché au bout d’une corde. Le crocodile s’avance vers lui. A ce moment-là, il me dit de m’approcher sur son dos, le temps que Salif fasse une photo. Légèrement inquiète mais intriguée, je m’exécute et m’accroupis sur l’animal. Une fois la photo prise, je m’éloigne rapidement. Je regarde la mare et vois surgir de l’eau un puis deux puis trois crocodiles. […] En quittant la mare aux crocodiles, je réalise que j’ai pris un énorme risque malgré les dires de Salif. 

[…]

L’heure des aurevoirs M’TARA

[…] Je me suis attachée à ces femmes si désireuses d’apprendre, si conscientes de la nécessité de savoir lire et écrire pour accéder à une vie meilleure. Je me suis attachée à ces mères, soucieuses de l’avenir de leurs enfants, de leur rôle à jouer dans la société burkinabè.

[…]

C'est ainsi que nous terminons notre aventure lecture avec vous. Nous espérons que ce récit vous a mis l'eau à la bouche et que vous allez bientôt rejoindre Koudougou pour poursuivre la mission solidaire !

Episode 1 : un premier week-end en excursions
Episode 2 : la mission solidaire

Vous pouvez trouver l'intégralité du récit d'Annie en commandant l'ouvrage avec les Ogres de Papier : les-ogres-de-papier@orange.fr

Et pour les aventuriers, le séjour au Burkina en mission, c'est par ici : 

    Le Burkina en mission !  


Les photos de l'article sont également extraites du livre d'Annie.

Commentaires