"La population béninoise est magnifique dans tous les sens du terme"

Par le 21 juillet 2014 dans nos voyageurs racontent
Témoignage de Valentine et Madeleine, 18 ans

Voici le témoignage de Madeleine et Valentine, 18 ans. Amies d'enfance, elles ont passé un mois en mission à Abomey. Rentrées au début du mois, elles nous décrivent leur séjour :


"Rentrées depuis plus d’une semaine du Bénin, l’envoi tardif de notre compte rendu ne peut que témoigner du laps de temps nécessaire pour redescendre sur terre après cette expérience.  Quand nous avons choisi notre voyage, nous étions deux jeunes filles de 18 ans qui se connaissent depuis 15 ans en quête de nouveaux horizons, dans l’optique de s’ouvrir l’esprit et sortir de notre quotidien de parisiennes aisées. Nous avons été servies. Que dire de plus ? 


Le tourisme solidaire au Bénin proposé par Double Sens ne peut que faire changer les mentalités des voyageurs. Nous nous accordons toutes les deux à dire que nous avons vécu une expérience magnifique et très enrichissante. Les rencontres sont belles, les paysages magiques, la culture passionnante et le retour en France difficile. Nous avons eu la chance de pouvoir intervenir aussi bien auprès des enfants du CAORF et de la pouponnière que des jeunes filles de Sainte Monique, multipliant ainsi le nombre de rencontres. Les excursions sont parfaitement organisées (l’appareil photo est plein), les coordinateurs locaux adorables et très compétents, le beau temps au rendez-vous,… What else ?  


Quand notre entourage nous demande ce qui nous a marqué le plus, nous répondons toutes les deux en chœur : la population. Tous les béninois que nous avons rencontrés se sont montrés accueillants et souriants. Pas un seul moment d’insécurité. Les béninois saluent, crient « Yovo ! », nous prennent les mains et les plus européens d’entre eux se risquent même à nous faire la bise. Certes les regards sont parfois appuyés, mais étant donné notre couleur de peau, c’est tout à fait légitime : restons curieux !


Pour nous la population béninoise est magnifique dans tous les sens du terme, le mode de vie différent mais tellement plus « humain » que le nôtre et la vie paraît si simple que rentrer en France fout vraiment une claque, excusez du terme.  Comme disait Arnaud (coordinateur de Double Sens à Abomey) : « Le Bénin c’est le partage ». Nous avons choisi Double Sens pour que ce partage se fasse dans les deux sens. Le résultat a été au-delà de toutes nos espérances."

 

Commentaires